septembre 3

0 comments

Mon bassin : le miroir de mon jardin intérieur

By laure

septembre 3, 2020


Je me suis toujours sentie bloquée au niveau du bassin. Ceci était vraiment source de mal être et de complexes pour moi, que ce soit en tant que femme mais aussi bien avant l'adolescence. Par exemple, ma démarche était très rigide et ce qui me complexait le plus c'était lorsque je voulais danser. Je n'osais pas, même seule, et pourtant j'adore la danse. Je regardais ces filles/femmes qui se déhanchent naturellement, qui ont une démarche si fluide. Elles avaient l'air tellement sensuelles et si sûres d'elles. Je m'étais résignée et j'essayais tant bien que mal d'être une femme épanouie dans ce corps.

Au fil des années, je me suis rendue compte que lorsque je "travaillais" sur moi, que je lâchais certaines croyances par exemple, cela avait une résonance dans mon bassin. J'observais qu'au fur et à mesure que je lâchais prise, je gagnais un petit peu en souplesse dans mon bassin. Je percevais, de manière plus ou moins subtile, des petites améliorations, un peu plus de fluidité. Lorsque je dansais seule devant mon miroir, j'observais que j'avais un petit peu gagné en amplitude de mouvement. J'ai fini par faire le rapprochement entre mes émotions, mes croyances et mon bassin.

J'ai compris que dans mon bassin, plus particulièrement dans le périnée, sont logés nos parts d'ombres les plus profondes et intimes. Que ce soit nos croyances, nos peurs, nos blessures émotionnelles mais aussi nos mémoires cellulaires, transgénérationnelles et karmiques... Alors j'ai regardé à l'intérieur de moi, un tout petit peu d'abord car j'avais peur de cette noirceur. Et puis j'ai essayé d'accueillir, d'accepter, j'ai amené de la lumière à ces parts de moi. Je réalise que bien souvent c'était plutôt fait avec mon mental ou de manière superficielle. J'ai mesuré quelques changements au niveau de mon bassin. Ils étaient moins subtiles mais cela me demandait beaucoup de temps, de travail intérieur et d'énergie.

J'ai découvert ensuite l'énergie d'Isis et du Triangle d'Or. Cela a été une véritable métamorphose intérieure qui s'est manifestée aussi physiquement dans mon bassin. Outre la reconnexion à ma féminité et mes émotions, ce qui a été le plus libérateur pour moi c'est l'acceptation de mes parts d'ombres en profondeur (c'est à dire tout ce que je voulais changer en moi). Je ne m'en suis pas rendue compte tout de suite et puis un jour j'ai recommencé à danser devant mon miroir. Et là, whaou ! Que de changements ! Même ma démarche a changé, elle est plus souple, plus libre. Ma vision de moi m'aime aussi a évolué, mon intuition s'est développée. Je me suis reconnectée à cette part féminine que je cherchais tant à l'extérieur de moi.

Isis m'a permis une véritable transformation intérieure et une reconnexion à mon féminin sacré. Je souhaite de tout cœur que chaque femme connaisse cela un jour. C'est avec beaucoup de joie que je vous propose cette initiation à mon tour.

You might also like

LAISSER UN COMMENTAIRE

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Réalisez votre séance de soins énergétiques avec Laure